logo tete de moine aop

Après que la qualité du lait ait été contrôlée, celui-ci est transformé dans des cuves en cuivre. Il est brassé pour obtenir une température homogène et est chauffé à 38°C maximum. Ensuite, sont ajoutés des ferments lactiques sélectionnés qui permettent l’acidification du lait (on parle alors de maturation du lait). Au lait arrivé à maturation désirée, de la présure, un produit naturel qui provoque le caillage du lait, est ajoutée. Après environ trente minutes, la coagulation du lait est terminée.