logo tete de moine aop

Le fromage de Bellelay fut rebaptisé «Tête de Moine» à la fin du XVIIIème siècle. La première mention de ce nom se trouve dans les actes du Département du Mont-Terrible – la région avait été annexée par les Français et transformée en département – dans les années 1790 dans un document imprimé portant le titre «Tableau du maximum des objets de première nécessité».

Version 1:
Surnom datant de la période révolutionnaire (assimilation du fromage à racler à la tonsure d'un moine)

Version 2:
Des histoires racontées dans le Jura font état d'une quantité de fromages stockée à l'Abbaye «par Tête de Moine». Extension du terme au fromage lui-même.

La dénomination «Tête de Moine» est celle qui prévaut de nos jours.

© Photo : Musée jurassien d'art et d'histoire, Delémont